Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BALAI CITOYEN, entre engagement citoyen-politique

Cette organisation de la société (osc) civile burkinabé (Balai Citoyen) tout comme le mouvement ‘’Y’en a marre’’ du Sénégal ne sont plus un mystère. Ces mouvements sont des œuvres américaines dressées contre certains dirigeants africains de l’époque qui tentaient de se maintenir au pouvoir malgré l’avertissement de Barack Obama lors de sa première visite au Ghana.

La stratégie est restée la même, recruter des artistes musiciens engagés et populaires dans leur cité et les canaliser avec des acteurs politiques pour l’atteinte des objectifs claires (réussir des soulèvements populaires pour renverser les pouvoirs ciblés) cas du Sénégal et du Burkina Faso.

Si le cas du Sénégal reste un exemple, celui du Burkina faso dont le Balai Citoyen semble naviguer entre ruse et tromperie pour des fins détournées de l’intérêt commun. Au lendemain de l’insurrection populaire de 2014, le balai citoyen a voulu tout seul porter la paternité des évènements des 30 et 31 octobre 2014 en s’accaparant des médias internationaux pour une forte propagande avec des conférences débats animés dans certains pays européens et en Amérique ou des cachets leurs étaient versés. C’est alors que les leaders de cette osc autrefois humbles et peut-être intègres sont devenus de vrais manipulateurs.

On se rappel que sous la transition, cette osc a affirmé haut ne pas vouloir de poste dans l’équipe de la transition. Mais le constat fut totalement contraire aux dires avec leur présence effective au gouvernement du premier ministre Zida Yacouba Isaac en la personne de René Bagoro que le balai citoyen a tenté à plusieurs reprises de renier publiquement sous l’ère de la transition. Ensuite s’en suivra la nomination de leur porte parole Guy Hervé KAM pour présider à la sous-commission réformes politiques, institutionnelles et constitutionnelles en 2015.

Malgré ce manque de respect de la parole donnée, le balai citoyen a renié une fois de plus le 13 janvier 2016 leur membre qui siège dans le nouveau gouvernement Thiéba jusqu’à ce que le public découvre sur les réseaux sociaux des images de procès verbaux de réunion du balai citoyen où prenait part l’actuel ministre de la justice René Bagoro avec des images à l’appui.

L’éclatement du scandale de malversation financière sous la transition est venu confirmer nos soupçons de trahison vu le changement brusque du niveau de vie de ces leaders quand nous connaissions leurs activités principales. A la question d’un journaliste d’une radio de la place sur l’origine de leurs biens acquis sous la période de la transition ces derniers dans une arrogance sans pareille ont esquivé les questions avec des mots pas polis digne de leaders responsables.

Voyant leur crédibilité s’envoler avec ces révélations qui tombent chaque jour, le balai a repris son bâton de pèlerin pour projeter des films sur les violences des mouvements d’octobre 2014 pour susciter de l’admiration auprès des populations et détourner l’attention qui est fixé sur leur changement soudaine de classe sociale au moment ou le pays va mal financièrement.

Entre propagande et mensonges, jusqu’où ira le Balai Citoyen malgré leur fortune aux origines douteuses qui ne jouissant plus de sa crédibilité des premières heures de la transition.

Partager cet article

Repost 0