Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES VEHICULES N’ONT PAS DISPARU, Juste une paresse professionnelle du MATDS Simon COMPAORE

Une citoyenne écrit à Simon COMPAORE

Monsieur le Ministre de l’intérieur

Depuis le retour normal à l’ordre constitutionnel suite à la démission du Président Blaise COMPAORE suite aux mouvements de rues, nous assistons de jours en jours à des révélations dignes d’un scénario hollywoodien présenté par le pouvoir en place.

De l’annonce du pillage des caisses de l’Etat orchestré par l’équipe de la transition dirigée par le trio Kafando Michel (Président), Zida IsaacYacouba (premier ministre) et Sherif M Sy (CNT), l’opinion nationale et internationale assiste avec stupéfaction à ces révélations.

La première question que tout citoyen conscient se pose, est le ‘’pourquoi il n’y a pas de poursuite judiciaire pour élucider ces différents forfaits si réellement ils ont été commis’’.

Sur la question, le ministre de l’intérieur et son équipe sont les véritables auteurs de ce tâtonnement irresponsable et illogique si on est dans un Etat de droit.

Venons à cette histoire de véhicules du parc automobile de la présidence du Faso qui auraient disparu comme dans un film de science fiction.

Tout observateur de l’ère de la transition a bel et bien remarqué la présence de ces véhicules gros cylindrés appelés V8 dans la ville de Ouagadougou ou sur les voies des campagnes lors des weekend et jours fériés.

Qui étaient les détenteurs ?

Nul besoin d’être un agent de renseignement formé pour le savoir en voyant les nouveaux hommes forts de l’époque descendre fièrement de ces véhicules. Des jeunes militaires proches de du PM ZIDA Isaac dont nous pouvons citer son ‘’aide de camp’’ et bien d’autres jeunes issus de l’ex RSP. En plus de ce groupe il faudrait jeter un coup d’œil dans le gang des organisations de la société civile (OSC).

Pour ces supposés leaders de la société civile, l’enrichissement illicite est flagrante et arrogante à une vitesse digne de la formule 1 de course automobile. A deux (02) mois du début de la transition Hervé Ouattara du mouvement CAR qui siégeait au CNT s’est offerte une voiture de luxe (Peugeot 407) en plus de son véhicule de service. S’en est suivi Marcel Tankoano du M21 avec une Land Cruiser, puis le clic du Balai citoyen dont la tête (Hervé KAM, Samsk Lejah, Basic Soul, Smokey) tous dans des véhicules tout terrain avec des voyages de luxe dans l’hexagone.

Mais on ne peut clore cette liste de sitôt sans citer le reste de la bande, Sheriff M Sy devenu très silencieux depuis la fin de la transition s’est servi à volonté au niveau du CNT. Les agents de cette institutions ont même manifesté pour demander un audit de la gestion mais le nouveau patron des lieux Salifou Diallo habitué certainement à ces mêmes pratiques a préféré couvrir son élément confirmant ainsi l’existence d’un pacte qui aurait existé entre le MPP de Roch et l’équipe de la transition pour une passation planifiée du Pouvoir. Les autres militaires qui formaient le cabinet militaire de Zida ne sont pas exempts de ces malversations.

Monsieur le ministre Simon COMPAORE, si vous désirez réellement retrouver les traces des véhicules de la présidence, pas besoin de faire du bruit, mais ouvrez seulement une enquête silencieuse auprès des dirigeants de cette transition (Michel Kafando, le Directeur du Parc automobile de l’époque et Zida Yacouba) et vous saurez tout. Vous nous épargnerez ainsi l’étalage de votre manque de bonne volonté à rendre service au peuple burkinabé.

J’éviterai d’être plus long, mais je vous reviendrai incessamment pour vous aider à relever vos compétences en matière de renseignement et d’investigation.

Par Yasmine ZIBARE, Etudiant

Partager cet article

Repost 0