Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Si Blaise Compaoré n’était plus, certainement que certains revendiqueraient la paternité du TAC »

Le cinquième (5ème) sommet du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire se tient depuis ce lundi 25 juillet et se referme ce vendredi 29 juillet 2016 dans la capitale politique ivoirienne, Yamoussoukro.

TAC – BURKINA FASO-COTE D’IVOIRE : HOMMAGE MERITE AU PRESIDENT BLAISE COMPAORE, le Grand Absent…

Dans un devoir de reconnaissance, rappelons que le TAC est né sous la bienveillance de l’ex président du Burkina, S.E.M Blaise Compaoré dans une époque où les relations entre les 2 Etats étaient mises à mal par la crise politique qui secouait la république de Côte d’Ivoire.

Signé le 29 juillet 2008 entre Blaise Compaoré, président du Faso et Laurent Koudou Gbagbo, président de la République de Côte d’Ivoire, le Traité d’Amitié et de Coopération posait les jalons d’une coopération profitable aux deux pays. Il s’agit notamment de « créer un cadre de concertation permanent entre le Burkina Faso et la République de Côte d’Ivoire et de mettre en place un partenariat dynamique pour garantir la stabilité et la prospérité des deux pays ; de consolider les relations privilégiées de fraternité et de coopération dans les grands domaines d’intérêt commun, notamment politique, socio-économique, culturel, scientifique, judiciaire, de défense, de sécurité, d’environnement et de droits humains, entre le Burkina Faso et la République de Côte d’Ivoire, de stimuler le processus d’intégration sous-régionale et de promouvoir le bien-être des Peuples Burkinabè et Ivoirien. » Arrivé au pouvoir après la crise postélectorale de 2010, le président Alassane Dramane Ouattara a repris le flambeau pour maintenir la flamme allumée.

La clairvoyance et le leadership du Président Compaoré, alors président du Faso font aujourd’hui la fierté des deux peuples qui vivent en parfaite harmonie. Homme de paix avec ses qualités de médiateur reconnu par la communauté internationale, Blaise Compaoré a réussi à tisser un socle solide entre son peuple et celui de feu Félix Houphouët Boigny, père de la nation ivoirienne.

Si aujourd’hui, l’actuel président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré foule le sol ivoirien sous une ferveur totale de la diaspora burkinabé, le mérite est à son devancier Blaise Compaoré. Il revient maintenant à Roch Kaboré de préserver ces acquis politico-diplomatiques de haute qualité à son bon niveau pour le bonheur des populations.

Arrivé au bord d’un Jet privé, le président du Faso a été accueilli par le président Alassane Ouattara et les premiers ministres des deux pays. Les travaux de ce cinquième TAC vont se clôturer sous la coprésidence des deux chefs d’Etats ce vendredi 29 juillet. En attendant les conclusions des travaux, souhaitons bon sommet aux deux gouvernements. Que la paix tant préservée par feu Félix Houphouët Boigny et Blaise Compaoré règne à jamais au sein des populations.

Par Anatole J. diplomate,

Tag(s) : #POLITIQUE, #Diplomatie, #Burkina, #Côte d'Ivoire, #TAC

Partager cet article

Repost 0