Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ils ont déterré Thomas Sankara et vendent sa mémoire ...

L’HERITAGE DE SANKARA AU SERVICE DE L’IMPERIALISME

Tel un jeu de cache-cache, la mémoire de feu Thomas Sankara fait l’objet de plusieurs projets d’activités lucratives. Entre vente de t-shirts, de films documentaires, organisation de concerts musicaux, mobilisation politique et aujourd’hui le projet de réalisation d’un mémorial, les auteurs de ces activités sont de véritables vendeurs d’illusions et de cadavres pour vivre dans l’opulence.

De la démarche judiciaire, le dossier Sankara est devenu un véritable fonds de commerce pour certains individus organisés en association ou en individuel. Les pratiques commerciales utilisées sur la mémoire de Che Guevara pour s’enrichir sont les mêmes que celles utilisées aujourd’hui au Burkina Faso.

Berner la jeunesse pour mieux vendre et vite s’enrichir !

Entre Thomas Sankara et ses supposés héritiers, c’est le jour et la nuit. Ils crient Sankara en ventant haut et fort ses discours mais vivent dans leur réalité quotidienne le contraire de ce que prônait le leader de la révolution burkinabé. A bien observer, l’arnaque est réel. Il suffit de constater le niveau de vie de ses supposés défenseurs de la mémoire de Sankara pour mieux comprendre. Pour des individus qui ont du mal à exceller dans leur profession et d’en vivre, deviennent par le biais de cette arnaque de véritables bourgeois. J’ai été outré de voir l’artiste musicien Serge Bambara dit Smokey qui voyage en ‘’Bisness class’’ sur des vols ‘’Air France’’. Pour tous ceux qui le savent peuvent évaluer les frais que coûtent un billet d’avion class affaire d’air France entre paris et ouagadougou.

Rien de surprenant si certains ont abandonnés leurs activités pour se consacrer entièrement à ces activités citées ci-dessus.

La jeunesse africaine et en particulier burkinabé est la véritable victime de ce fonds de commerce. A travers les discours de ces vendeurs d’illusions, la jeunesse ne parvient pas en réalité à se pencher sur les véritables questions de son développement personnel.

Cette jeunesse excellant dans son incapacité de discernement se laisse envouter par des artistes reconvertis en véritables acteurs politiques camouflés dans la sphère de la société civile au service de l’impérialiste. A quand l’Afrique demandait le professeur feu Joseph Ky Zerbo !

Robert Z T

Partager cet article

Repost 0