Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La présidentielle 2020 au Faso semble déjà lancé, Salifou Diallo passe à la vitesse supérieure.

Toujours aux aguets pour défendre son mentor, Safiatou Lopez Zongo a reçu tous les coups possibles des ennemis masqués du Chef de l’Etat. Engagée sur tous les fronts pour espérer un succès du régime Kaboré, nous pouvons dire que la tâche ne semble pas si simple pour les inconditionnelles Rochistes.

Roch Kaboré serait-il sous l’emprise totale de Salifou Diallo ?

Tout laisse à croire que le véritable maître à bord est le Président du parlement burkinabé qui vient de s’accaparer contre vent et marrée le fauteuil de président du parti au pouvoir (MPP). En parcourant la liste des membres des nouvelles instances issues du dernier congrès, le doute n’existe plus, les ‘’Rochistes’’ ont perdus du terrain face aux ‘’Salifoustes’’. Ces derniers savourent moellement une victoire d’étape en attendant la dernière ligne droite d’ici 2020 pour les présidentielles.

Les intentions de Salifou Diallo, président du MPP sont désormais très claires, occuper le fauteuil présidentiel pour couronner sa longue carrière politique. Une vie politique qui a marquée en bien et en mal l’histoire du pays des hommes intègres. Soupçonné dans des crimes de sang et économiques sous le régime Compaoré, les burkinabés espèrent le voir à la barre pour mieux comprendre sur ces évènements douloureux. Très rusé et parfois en traitre aguerri il parvient jusqu’à ce jour à échapper à la justice de son pays. Que ferait-il pas pour sauver son honneur, des dizaines de millions seraient distribués à travers son épouse aux jeunes du parti et à certains acteurs de la justice tapis dans l’ombre pour se couvrir.  Il suffit de voir le niveau de vie de ces jeunes qui passent leurs journées à vanter leur mentor pour s’en convaincre.

Seule au front depuis la prise du pouvoir pour prévenir Roch Kaboré du danger qu’il encoure si Salifou Diallo venait à prendre le dessus sur lui, Safiatou Lopez Zongo a aujourd’hui toutes les raisons d’être déçue par l’attitude passive et parfois irresponsable du Chef de l’Etat.

Mais Roch ne ferait-il pas parti du plan en cours pour passer le pouvoir d’Etat à son ami de façade Salifou Diallo en 2020 ? Nous y reviendrons !

 

Marc Antoine K

Partager cet article

Repost 0