Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BURKINA A MAL EN SA JEUNESSE POLITIQUE ANEANTIE PAR LA PARESSE ET LA CORRUPTION INTELLECTUELLE

Représentant la majorité de la population, les jeunes du Burkina Faso qui devraient faire sa fierté parait plutôt être son véritable handicap. Frimant entre corruption intellectuelle et manipulation politique, une majeure partie de la jeunesse du pays des hommes intègres semble sans repère et sans éducation civique et politique.

Le Nomadisme politique des activistes !

« Blanc » le jour et « Noir » la nuit, des jeunes activistes biens connus de la place publique de Ouagadougou ne cessent de surprendre l’opinion nationale par leurs changements de bord répétitif. Les raisons de cette prostitution politique les plus connues sont entre autres, la recherche facile de l’argent pour une vie bourgeoise sans activité professionnelle. La plupart de ces jeunes passent leurs journées sur les réseaux sociaux pour faire les éloges de leurs bienfaiteurs du jour et n’hésite pas à tourner le dos dès qu’une nouvelle opportunité se présente.

Le cas récent que nous pouvons citer est celui de Désiré Guinko : qui après ses aventures avec les jeunes patriotes de Blé Goudé en république de Côte d’Ivoire, a rejoint le Faso puis côtoyant le cercle du pouvoir CDP à l’époque sans succès, s’est livré à l’ambassadeur Jean Baptiste Natama qu’il abandonnera pour suivre les gestionnaires de la transition politique de 2015. Son salut viendra avec l’élection du Président Kaboré avec sa nomination comme chargé de mission à la présidence grâce à la charité de Safiatou Lopez Zongo. Aujourd’hui il annonce sa séparation avec cette dame pour peut-être sauver son poste vu que sa bienfaitrice est très critique vis-à-vis des faiblesses du régime Kaboré.

Des noms de profils facebook comme Alexis Bazié (Activiste MPP), Madi de Goughin, Assad Ouedraogo, Blaise Cheff Nadinga (activiste proche de l’épouse de Salifou Diallo) et bien d’autres, toujours actifs sur les réseaux sociaux semblent vivre que de cette activité.

Ce weekend du samedi 11 juin a été marqué par la naissance d’une nouvelle association dénommée « Opération Dignité ». Les têtes à l’affiche sont méconnues du public mais les investigateurs tapis dans l’ombre de cette OSC sont sans équivoque du MPP le parti au pouvoir.

A voir la configuration et la force financière avec laquelle cette cérémonie de lancement a été fait, il est sans doute que le pouvoir tente par tous les moyens de contrôler les jeunes insurgés frustrés de n’avoir pas bénéficié directement du partage du gâteau comme d’autres et contrer les ardeurs de la nouvelle coalition « Bori Bana ».

Une chose est certaine, le Burkina Faso a mal en sa jeunesse. Les actes d’incivisme et la course à l’enrichissement rapide la détruit à grand feu.

Arnaud H.O

Partager cet article

Repost 0