Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Simon Compaoré a rencontré plus dur que lui cette fois-ci, semble-t-il ! Le Ministre de la sécurité risque d’installer un climat de haine entre les transporteurs routiers et les FDS au Burkina Faso

Tout serait parti du refus de paiement d’une nouvelle taxe par les transporteurs et suivi par une répression violente des FDS provoquant d’énormes blessures au sein des chauffeurs, le Ministre de la sécurité Simon Compaoré manquant de sagesse a jeté l’huile sur le feu en cautionnant la bastonnade de ces derniers. Pour se faire entendre, le syndicat des transporteurs ont alors déclenché une grève illimitée sur l’ensemble du territoire national pour demander des excuses publiques et le limogeage du ministre mis en cause.

Le Burkina Faso se retrouve une fois de plus paralysé. Rien ne marche, rien ne bouge dans ce pays sous la gouvernance à 3 têtes depuis l’arrivée du MPP au pouvoir par les moyens d’exclusion et d’emprisonnement des candidats sérieux tel que Djibril Bassolé toujours en prison depuis 2 ans sans le moindre procès.

Pour l’heure, les transporteurs invitent les populations à prendre part à leur mouvement de grève pour la défense des intérêts communs. La violence et le non­-respect des droits de l’homme par le gouvernement en place ne saurait être tolérer par le peuple dans son ensemble.

Par contre certains transporteurs dénoncent la manœuvre de Maïga Issouf, responsable de OTRAF qui par compromis tente de saboter la lutte enclenché par les transporteurs. Comme nous le savons, cela a toujours été la stratégie du pouvoir en place qui une fois mal au point, infiltre les syndicats pour démobiliser. Les transporteurs appellent donc à la vigilance totale. Les jours à venir risque d’être très tendu si une solution n’est pas trouvée avec le départ de Simon Compaoré du gouvernement.

Bernard H.D

Partager cet article

Repost 0